Colloques


Le 20 Juin 2019, le REGIES-95 a organisé un colloque intitulé « Vieillir jeune grâce à votre alimentation » permettant au public de connaitre les secrets d’un vieillissement en bonne santé grâce à l’alimentation au quotidien. Il s’agissait en effet d’alerter le public sur l’importance d’une alimentation adaptée tout au cours de sa vie afin d’éviter la dénutrition.

Ce colloque avait pour but de permettre au public de connaitre les secrets d’un vieillissement en bonne santé grâce à l’alimentation au quotidien. Il s’agissait en effet d’alerter le public sur l’importance d’une alimentation adaptée tout au cours de sa vie afin d’éviter la dénutrition.

Dans une société vieillissante, il nous semblait important de faire comprendre autant aux professionnels qu’aux particulier que si le vieillissement est inévitable, il est possible néanmoins de « vieillir jeune » grâce à ce que nous mangeons.

Six conférences ont eu lieu lors de cette journée :

La première, « Le repas : un lien social indispensable pour mieux vieillir » animée par Madame Monique Ferry, Gérontologue et chercheur à l’INSERM visait à informer largement le public de plusieurs points :

  • L’environnement joue un rôle clé dans la nutrition du sujet âgé,
  • L’isolement accélère la dépendance et la dénutrition
  • Prendre en compte le statut de la personne âgée

La seconde, « Perception et plaisir alimentaire chez le senior », a également été animée par Madame Monique Ferry.

Cette conférence portait principalement sur :

  • Les rapports que nous avons vis-à-vis de la nourriture
  • L’alimentation ne s’arrête pas à un besoin physique, il est nécessaire de valoriser le plaisir
  • L’alimentation fait partie du projet de soin

La troisième, « Une meilleure nutrition pour plus d’économies », animée par Monsieur Franck Bien, Enseignant chercheur en économie de la santé à l’Université Paris Dauphine PSL visait à expliquer, d’un point de vue économique, les apports d’une meilleure alimentation.

  • Impact de la dénutrition sur les dépenses de santé
  • Pertes économiques liées au gaspillage alimentaire
  • Coût de la prévention de la dénutrition et économies réalisées.

La quatrième, « Quelle alimentation adopter pour bien vieillir », animée par le Monsieur Philippe Pouillart, Enseignant chercheur en pratique culinaire et santé et immunopharmacologie et par Madame Alexia Boullot, Diététicienne – nutritionniste libérale avait pour objectif d’informer le public sur les aliments qui nous aideraient à bien vieillir :

  • Privilégier les graisses, mais pas n’importe lesquelles
  • Privilégier les vitamines
  • Eviter le sel

La cinquième, « L’alimentation comme bouclier contre les maladies accélératrices du vieillissement », animée par le Docteur Christian Batchy, Chef du service gériatrique du CH Simone Veil – Eaubonne, visait à expliquer les principaux mécanismes du vieillissement et de quelle manière, éventuellement, notre alimentation permettrait de les ralentir, notamment en évitant certaines maladies y étant liées.


Le 16 Avril 2019, le REGIES-95 a organisé un colloque visant à mettre en valeur l’EHPAD sur notre territoire comme un lieu de vie responsable, dynamique et ouvert.

L’EHPAD, un lieu ouvert. En effet, il peut constituer une plateforme de ressources pour les acteurs locaux de certains territoires. C’est ce qu’a démontré Madame Douillet, directrice des Jardins d’Iroise à Saint Gratien.

En effet, l’EHPAD peut externaliser certains de ses services selon la demande : service de portage de repas à domicile, agent technique, maitresse de maison au domicile afin qu’ils aident soit dans les travaux du quotidien, soit dans l’aménagement du domicile, soit pour les tâches administratives.

Madame Neves, Directrice de la résidence John Lennon de Montigny les Cormeilles a présenté l’EHPAD, comme un lieu de vie responsable. En effet, certains établissements mettent en œuvre des actions afin de garantir l’utilisation de produits frais et d’éviter le gaspillage.

Grâce aux animateurs, comme Madame Leonhardt, animatrice à la Fondation Chantepie Mancier à l’Isle Adam, l’EHPAD est un lieu de vie dynamique. Elle a présenté l’exemple de la culinothérapie et ses bienfaits sur les personnes âgées.


Le 1er Octobre 2018 le REGIES-95 a organisé un colloque composé de 4 conférences portant sur la dénutrition de la personne âgée, en institution et au domicile.

Composé de 4 conférences, ce colloque débutait par une présentation concrète de la dénutrition animée par le Docteur Benjamin Rimaud, Médecin coordonnateur à la MGEN.

Madame Jane Mondesir, diététicienne au GHEM donnait ensuite des pistes pour permettre la détection de la dénutrition chez la personne âgée au domicile.

Un retour d’expérience du terrain portant sur l’adaptation des repas au domicile a été animé par Madame Stéphanie Roux ( Saveurs et Vie).

Enfin, Madame Quelen (ARIAF) a présenté un expérimentation d’ateliers cuisine avec les personnes âgées à domicile menée sur notre territoire.


Le 20 Juin 2018, le REGIES-95 a organisé son premier colloque, intitulé : Entre domicile et institution, luttons contre la dénutrition : Quels enjeux ? Quelles solutions ? visait à sensibiliser le grand public (professionnels de tous secteurs et particuliers) aux risques de la dénutrition des seniors et à présenter les solutions existantes, innovantes et possibles à mettre en place pour éviter ou réduire cette pathologie afin de permettre au plus long terme possible le maintien de l’autonomie de la personne âgée.

Cinq conférences ont eu lieu lors de cette journée :

La première, « Qu’est-ce que la dénutrition ? » animée par le professeur Raynaud-Simon, chef de pôle gériatrie à l’Hôpital Biuchet et Bretonneau (AHPH) mais également trésorière du Comité de Lutte contre la Dénutrition visait a informer largement le public de plusieurs points :

  • La dénutrition existe en France et touche plus de 2 millions de français,
  • Définition de la dénutrition en théorie et en pratique
  • Diagnostic de la dénutrition
  • Causes de la dénutrition
  • Prise en charge de la dénutrition
  • Efficacité de la prise en charge

La seconde, « Aidants : comment adapter les repas des seniors et préserver le plaisir gustatif ? », animée par Madame Lucie Borjon, experte technique en dysphagie et dénutrition et par Madame Lucie Georget, diététicienne chez Nutrisens était pleinement destinée aux aidants du domicile.

Cette conférence insistait sur des points essentiels de prévention de la dénutrition au domicile :

  • Pourquoi le plaisir et quelle importance du repas ?
  • Le contexte et les enjeux : conserver le plaisir, stimuler l’appétence…
  • Adapter l’alimentation par la stimulation sensorielle, les textures…
  • Garantir des apports nutritionnels adaptés,
  • Enrichissement

La troisième, « Le suivi de la dénutrition par la télémédecine », animée par le Docteur Batchy, chef de gériatrie au GHEM Simone Veil et par le Docteur Rimaud, Médecin coordonnateur à la MGEN, était également entièrement dédiée aux aidants du domicile.

Cette intervention visait à expliquer la manière dont la dénutrition pouvait être prise en charge via la télémédecine :

  • Les éléments de surveillance, les freins à une prise en charge nutritionnelle optimale, les difficultés du suivi de la dénutrition au domicile,
  • La définition de la télémédecine, ses actes, ses objectifs,
  • Les objets connectés à l’appui de la télémédecine.

La quatrième, « le lien entre dénutrition et activité physique », animée par le Docteur Taurand, Médecin gériatre et chef de pôle gériatrie au GHEM Simone Veil, était elle aussi pleinement destinée aux aidants du domicile mais également adaptable aux professionnels institutionnels.

L’enjeu de cette intervention était d’établir l’impact qu’a l’activité physique sur l’état nutritionnel :

  • Stimulation de l’appétit,
  • Augmentation de la force musculaire
  • Amélioration des performances en endurance,
  • Amélioration du contrôle postural et réduction des chutes

La cinquième, « la dénutrition de la personne hospitalisée », animée par le Docteur Yapi, Chef de médecine gériatrique du CH Victor Dupouy – Argenteuil, visait a présenter les problématiques que pose la dénutrition chez le sujet hospitalisé. Cette dernière conférence concernait donc autant le public du domicile et celui issu des structures institutionnelles :

  • Risques liés à l’hospitalisation
  • Prise en charge de la dénutrition en court séjour, SSR,
  • Stratégies de prise en charge

Les TMS représentent plus de 85% des maladies professionnelles reconnues en France pour les établissements sanitaires et médico-sociaux. Le 10 Octobre 2017, le REGIES-95, en partenariat avec la Maison du Parc (Saint-Ouen-L’Aumône) et la CRAMIF, a organisé une conférence sur le thème de la prévention de ces troubles.

Les TMS représentent plus de 85% des maladies professionnelles reconnues en France pour les établissements sanitaires et médico-sociaux. Le 10 Octobre 2017, le REGIES-95, en partenariat avec la Maison du Parc (Saint-Ouen-L’Aumône) et la CRAMIF, a organisé une conférence sur le thème de la prévention de ces troubles.

L’objectif de cette manifestation était non seulement de sensibiliser les professionnels à ces risques mais également de les prévenir à travers les aides proposées par la CRAMIF. C’est en se reposant sur le témoignage d’une action de prévention réussie à la Maison du Parc que le REGIES-95 a établi le programme de cet événement.

Plusieurs professionnels de la CRAMIF et de la Maison du Parc ont partagé avec les membres du Réseau leur expérience de la prévention des TMS.


 

Association REGIES-95

9 Rue Chantepie-Mancier
95290 L'Isle-Adam 

Tél :  09 72 97 06 53 
regiesidf@gmail.com

Search